Il parait que l’enfer serait pavé de bonnes intentions…

Une discussion avec Brigitte, la reine des elfes sur Diaspora* me donne envie de publier ce billet autour la citation « L’enfer est pavé de bonnes intentions ».

Serait-ce là une invitation à rester les bras croisés et à ne pas oser entreprendre quelque chose de constructif ?

En ce qui me concerne, j’aime bien compléter cette citation de la sorte : « L’enfer est pavé de bonnes intentions qui n’ont pas été traduites en actions. » Elle devient alors une invitation à ne pas rester uniquement dans l’idée, dans l’intention et à passer au faire, à l’action.

Je trouve le couple “intention / action” toujours très intéressant à analyser, notamment pour essayer comprendre mon propre fonctionnement :

  • une intention sans action à suivre ne porte guère à conséquences, sauf si cette intention a été énoncée et qu’elle suscite une attente ;
  • une intention malveillante couplée à une action constructive est perverse ;
  • une intention bienveillante couplée à une action destructrice peut être utile sur le court terme en cas d’urgence ;
  • une intention malveillante couplée à une action destructrice est cohérente et dangereuse pour la cible ;
  • une intention bienveillante couplée à une action constructive est belle et mérite toute notre attention.

Et toi, comment comprends-tu cette citation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *