Touchants morceaux d’humanité

Je viens de passer 2 heures à l’hôpital, dans une salle d’attente d’examens pour la mémoire.

Une expérience très intéressante et qui m’a permis d’observer combien la relation enfant / parent pouvait à la fois évoluer et rester dans un cadre très codifié.

Bien entendu, ce n’est pas sur les 4 exemples que j’ai croisé que je me permettrais de tirer des généralités, mais à chaque fois j’ai perçu de la détresse, de la maladresse et de l’amour.

Existe-t-il d’autres espèces que l’humaine qui cultivent ainsi le lien entre parents et enfants tout au long de l’existence ?

Par ailleurs, lorsque je vois des parents renier leurs enfants ou des enfants qui ne souhaitent plus entendre parler de leurs parents, je me demande si ce lien n’est pas plus d’ordre culturel que biologique. En tout cas, c’est un lien qui se cultive et s’entretient.

Là, entre ces parents qui viennent consulter un neurologue car ils perdent des morceaux de leur vie et ces enfants qui ne cachent plus leur impatience face à ce parent qui s’oublie c’est une nouvelle aventure qui commence.

Dans la salle d’attente une dame de 86 ans me dit : « Je me demande ce que je suis venu faire sur Terre ». Une autre femme confie : « Elle me pousse à bout ! » en parlant de sa mère assise à côté d’elle.

Touchants morceaux d’humanité…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *